Exposition Napoléon à Sainte-Hélène

Napoléon Sainte-Hélène ExpoLorsqu’il met le pied à Sainte-Hélène, le 16 octobre 1815, Napoléon ne sait pas qu’il lui reste 6 ans à vivre. Dans cette petite île hostile et perdue au milieu de l’Atlantique, installé à Longwood House, ses armes sont confisquées, son courrier censuré, sa liberté de mouvement restreinte, il va livrer sa dernière bataille, celle de la postérité.

Il fait ainsi de Sainte-Hélène le lieu d’écriture de la légende. A sa mort, le 5 mai 1821, elle est dans les souvenirs des témoins qu’il a côtoyés dans sa vie et dans les papiers de ses ultimes mémorialistes, Las Cases et Gourgaud.

Dans le cadre de la restauration des meubles de Longwood House, l’expositionNapoléon à Sainte-Hélène. La conquête de la mémoire offre au public l’occasion exceptionnelle de contempler le mobilier et les vestiges impériaux qui entouraient l’Empereur au moment de sa mort.

Se déroulant du 5 avril au 24 juillet 2016, cette exposition met à nu la mécanique de la mémoire et son lien avec le présent. Elle s’essaie à restituer aux meubles et aux objets toute leur profondeur historique autant que légendaire. Les vestiges de l’exil et le produit de leur réinterprétation par les générations suivantes sont étroitement associés, pour composer l’image de la dernière victoire de Napoléon, sur le temps et sur l’histoire.

Lit de campagneDans une mise en scène soignée et percutante, le visiteur pourra voir de près les vêtements qu’il portait, comme la tenue d’intérieur qu’il arbore dans le tableau et le dessin « Napoléon dictant ses mémoires au général Gourgaud » (ci-contre), son uniforme de chasseur à cheval indissociable de sa silhouette. Mais aussi son lit de campagne, ses objets du quotidien… Sans oublier bien sûr les dessins et tableaux pris sur le vif ou de mémoire, et retraçant le changement physique de l’Empereur déchu et l’ambiance crépusculaire de cet épisode final. A coup sûr, une exposition à ne pas manquer.

Visites guidées de l’exposition : sur demande (groupes privés).