Ma marque à moi

J’ai l’ambition de me réaliser, dans toutes mes dimensions, privées comme professionnelles. Je veux qu’on puisse me repérer facilement dans la masse d’individus et d’informations qui nous environnent. Je souhaite mettre en avant ma personnalité, mes talents, mes expertises, mon savoir faire, mes différences, en un mot tout ce qui me rend unique aux yeux des autres.

Ma Marque Personnelle, c’est la synthèse visible de toutes ces aspirations. Elle me permet de communiquer efficacement sur moi et sur mon projet de vie. Pour cela, je dois savoir ce que je suis maintenant et ce que je veux devenir demain. Cela implique de laisser parler mes rêves, mes envies, mes émotions, de faire émerger peu à peu mon projet. Je dois aussi m’affranchir des limites que je me fixe (ou qu’on me fixe) habituellement…

Cela suppose aussi de mieux me connaître, de développer ma confiance en moi, de savoir me montrer et me mettre en avant en images, en mots et en actions… J’irais ensuite plus aisément à la rencontre des réseaux, réels ou virtuels, qui vont donner l’écho qui convient à ma singularité. Je vais aussi apprivoiser les outils qui aident à manager de façon autonome ma réputation, ma notoriété, mon image : blogs, réseaux sociaux, sites de partage, etc.

Les clés de ma démarche seront la franchise, qui conduit à assumer l’ensemble des facettes de ma personnalité, et la détermination, qui m’aidera à éviter les obstacles rencontrées sur ma route. Mais j’aurai avec moi des atouts qui font la différence : l’intuition, l’écoute active, la confiance envers les autres…

Ce livre est un alliage subtil de techniques de développement personnel et d’outils pour bien communiquer sur moi. Il invite à la prise de conscience, au changement, au passage à l’action.

J’ose parler de moi

A un moment ou à un autre, j’ai besoin de parler de moi, et je devrais oser me mettre en avant. Mais une timidité travestie en modestie confite, une angoisse maladive, un manque de charisme ou une assurance défaillante me commandent d’éviter de me retrouver sur le devant de la scène. La timidité ou la modestie sont parfois le signe d’un ego qu’il ne faudrait pas pousser beaucoup pour s’affirmer haut et fort, jusqu’à l’arrogance. Dans d’autres cas, c’est une certaine éducation qui
s’en est mêlée, ne reconnaissant pas, voire bridant mon aspiration d’enfant à me mettre en valeur aux yeux des adultes. Ces réticences viennent de loin : il ne suffira pas qu’on me pousse dans le dos pour monter sans crainte les marches vers le rond de lumière environné par mille paires d’yeux, même virtuels. Mais en énonçant ces réticences, j’ébauche aussi des solutions. Oser devient plus simple car plus objectif.

« Parler de moi ? Mais pour dire quoi ? ». Cette simple phrase indique d’emblée qu’on va tenter de se dissimuler derrière son projet, son chef, son entreprise, son statut, son expertise. Les autres ont pourtant besoin de vous connaître. Il est facile de céder à cette demande somme toute compréhensible. C’est humain : nous-mêmes, nous cherchons à savoir qui sont ces femmes et ces hommes, derrière les visages de nos relations courantes. Cela ne doit pas être perçu comme malveillant ou intrusif

«Parler de moi ? Mais jusqu’où ?». Vais-je devoir céder une part de mon intimité ? Nullement : je trace cette frontière en la faisant passer là où je le veux. C’est d’ailleurs une excellente prise de position qui va dans le sens de ma marque personnelle.

«Parler de moi ? Mais pourquoi moi ?». La singularité, justement, la voilà. Composante essentielle de la marque personnelle, elle y trouvera matière à s’exprimer. Le discours sur soi offre une excellente occasion de se différencier, de préciser mes contours, d’afficher mes différences et mes aspérités.

«Parler de moi ? Mais les autres en parlent mieux que moi». Oui, mais le font-ils bien ? Si c’est le cas, laissons aux autres le soin ébaucher mon portrait collectif, chacun donnant sa pierre à cet édifice collaboratif. Ou bien je reprends ce qui est dit sur moi sous forme de citations, avec mes commentaires.

  • Je me prête à l’exercice de façon naturelle, franche, simple, précise.
    J’y aurai donc réfléchi au préalable. Je sais ce que je vais dire si je dois me présenter, afin de ne pas être pris de court et de m’y prêter avec aisance.
  • Je fais la part des choses, entre mon personnage public et mon personnage privé.
  • J’affirme ma singularité, ce qui fait de moi un être différent.
  • Je m’appuie sur ma perception et celle des autres. Autant d’éléments sur lesquels je peux agir, directement ou indirectement.